Pilote de chasse: un métier, une passion

Les présentes pages ont pour but de faire partager ma passion pour l'aviation et de présenter mes livres.

Mal de l'air...

Publié le 6 Mars 2010 par Richard FEESER in Armée de l'air

Dire que les choses se passent bien dans le haut commandement alors qu'aucun poste ne revient aux aviateurs suite aux récentes nominations à l'EMA et à l'Elysée serait se mentir et surtout ne pas se rendre compte du peu de crédit qu'on porte à nos ailes en hauts lieux...
Sans doute faut-il porter ce flop au manque flagrant de lobbysme dont nous faisons preuve dans notre superbe isolement atmosphérique et nos réticences à nous montrer simplement comme nous sommes, à savoir des êtres normaux qui n'aspirent qu'à être reconnus comme tous ceux qui tiennent désormais la barre plus que fermement... Une petite place pour un aviateur SVP Monsieur le Président ! Ce sont des mecs bien !
Commenter cet article
R
<br /> Richard, tu es mon ami et je peux comprendre l'amertume qui transparait à travers ces lignes... En somme, tu t'es dit qu'après 3 "terriens", il était temps de désigner un aviateur au poste de<br /> CEMA... Mais mets-toi à la place des marins ! Depuis 40 ans, un seul (l'amiral Lanxade) a été désigné à ce poste (contre 3 aviateurs : Maurin, Saulnier et Douin) ! A mon humble avis, il est<br /> juste qu'enfin un autre marin, en l'occurence l'amiral Guillaud, soit désigné pour occuper ces éminentes fonctions. Cela dit, si tu m'expliquais que, par comparison avec les autres<br /> armées, trop de "terriens" ont été CEMA... je ne serais pas loin de partager ton opinion (euphémisme).<br /> Amicalement.<br /> Richard. <br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> Certes, ton analyse est compréhensible, mais un terrien à l'Elysée, un autre Major général de l'EMA, un marin CEMA à l'EMA, et sans doute un autre chez le premier Ministre... ça fait beaucoup ! On<br /> va pouvoir profiter du golf de Villacoublay...<br /> <br /> <br />