Pilote de chasse: un métier, une passion

Les présentes pages ont pour but de faire partager ma passion pour l'aviation et de présenter mes livres.

Ils revolent...

Publié le 13 Novembre 2017 par Richard FEESER in Air Forces

Les avions délicatement stockés à Chateaudun ou ailleurs, après leur retrait du service actif, retrouvent parfois une seconde vie moins opérationnelle. C'est le cas des Mirage F1 français mais aussi espagnols qui vont bientôt servir de faire valoir, de plastron, aux États-Unis, au sein d'une société civile qui offre chaque année plusieurs milliers d'heures de vol à la NAVY et à l'USAF à des fins d'entrainement. Le principe de l'Agressor Squadron développé dans les années de la guerre froide, longtemps joué par des F5, alors camouflés comme des Mig, garde toute son actualité pour offrir aux pilotes de première ligne des opposants significatifs et peu coûteux. Ainsi 60 F1 français et 20 espagnols mettront prochainement le cap à l'ouest après reconditionnement technique. Cette nouvelle vie des F1 permettra aux entreprises liées comme la SABCA en Belgique, filiale de Dassault, de développer leurs activités de soutien. Comme ancien pilote de Mirage F1 je me réjouis de cette très bonne nouvelle pour ce bel appareil que j'ai beaucoup aimé.

Commenter cet article