105.JPG

Les odeurs de pétrole et d'huile chaude, les rugissements des F100 et des Jaguar à jamais oubliés, les alvéoles et les pistes de l'ancienne base aérienne de Toul sont définitivement cachées par une couverture super soft de panneaux solaires qui devraient apprivoiser le soleil. Adieu donc nos belles heures à la 11e escadre de chasse dont les dernières traces ne survivront pas longtemps à cette étonnante modernité.

On pourra toujours se satisfaire de cette reconversion, car les bases aériennes récemment fermées, et celles qui vont l'être encore, n'auront pas toutes une aussi belle fin, même si l'inéxorable réduction de notre armée de l'air fait vraiment mal au coeur.

Aux dernières nouvelles, un musée de l'aviation de chasse, sans doute glorifiant feu la 11e escadre serait envisagé sur ce site.

Retour à l'accueil