BA 102 fin

La Base aérienne 102 « Capitaine Georges Guynemer » de Dijon Longvic vient de rendre son drapeau et ses clés en ce jour funeste pour celle qui fut l’une de nos plus prestigieuses et glorieuses bases aériennes durant plus de 100 ans. J’ai un peu de mal à contenir ma colère en constatant cette nième fermeture après tant d’autres (Toul, Colmar, Strasbourg, Cambrai, Reims…) dans une certaine indifférence voire résignation générale, devant ce qui devrait être compris comme inéluctable. Néanmoins on touche cette fois à autre chose qu’à un simple terrain d’atterrissage pour chasseurs militaires, mais à la base mère de la Chasse d’où s’envola la prestigieuse escadrille des cigognes et où nos grands As, Guynemer et Fonck en tête, s’illustrèrent dans les combats décisifs de la Grande Guerre. C’est de ces lieux, autrefois si vivants et vibrant du rugissement des moteurs, que viennent nos jeunes traditions aériennes. Ce fut aussi longtemps « l’académie de la chasse » dont les unités de la vaillante deuxième escadre de chasse ont toujours été à la pointe des combats et de la technique en ouvrant la voie à toutes les autres. De nombreux jeunes pilotes français et étrangers ont été formés au 2/2 « Côte d’or » sur ses beaux Mirage supersoniques, deltas à taille de guêpe, dont je garde pour ma part un souvenir mémorable. Celle qui fut longtemps la magnifique vitrine de l’armée de l’air vient de baisser tristement le rideau : point final !

Retour à l'accueil