Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Richard FEESER

Zone d’exclusion aérienne ou pas au-dessus de la Libye ? Voici la dernière question sur laquelle doivent sérieusement plancher nos états-majors opérationnels, en attendant bien sûr la résolution des Nations Unies autorisant de mettre en place ce dispositif de surveillance et d’action pour prendre en main l’espace aérien Libyen et empêcher les avions de Kadhafi de bombarder son peuple.

Si cette mission à l’objectif séduisant trotte dans toutes les têtes de ceux qui s’intéressent au devenir Libyen, sa mise en place pourrait être plus compliquée qu’on ne l’imagine même adossée à des règles d’engagements claires et aussi complètes que lisibles par toutes les parties concernées puisqu’il faudra le faire à plusieurs, c’est-à-dire en coopération avec les européens disposant des moyens adaptés (radars, awacs, chasseurs, missiles, ravitailleurs en vol…) et aussi avec les Américains qui ne doivent pas y aller seuls. Même si les bases aériennes disponibles sur les îles proches de la côte Libyenne ne manquent pas (Chypre, Sicile…) pour abriter les moyens actifs de défense aérienne,  je pense qu’une participation des porte-avions ne pourra pas être évitée au moins dans un premier temps. C’est une chance que notre CDG soit de retour à Toulon depuis quelques jours, en alerte normale à 72 heures…

Les moyens de l’armée de l’air  (chasseurs, avions awacs…) devraient être de la partie en utilisant les ressources de métropole (trois escadrons) et aussi peut-être en détournant de leur mission actuelle certains éléments engagés outre-mer.

Au plan politique la création de cette zone posera les problèmes cruciaux de la gestion des charters transportant les mercenaires de Kadhafi recrutés partout en Afrique (Niger, Mali, Burkina…c'est là que les africains se tirent une balle dans le pied !) et autres avions civils pénétrant  dans la zone, de sa délimitation (la Lybie c’est trois fois la France) dans l’espace et dans le temps. Elle marquera un choix irréversible contre Kadhafi  et obligera peut-être à passer à une phase militaire encore plus active, surtout si la contre-offensive victorieuse annoncée de son armée devait lui permettre de reprendre pieds…

Aux dernières nouvelles des frappes ciblées sur les principales bases aériennes tenues par Kadhafi pourraient être envisagées au niveau européen sur proposition de la France... Avec quels moyens? Le sol-air Libyen est assez dense pour que les modes d'action soient choisis avec la plus grande attention. Affaire à suivre... en cherchant une large coopération et pourquoi pas les américains (cruise missile...)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

iceman 08/03/2011 13:15



erratum


boulevard



iceman 08/03/2011 13:13



Il n'y a pas besoin d'une exclusion aérienne  très longue dans le temps ,car dès que les anti kadhafi peuvent s'installer a Syrte c'est le boulvard jusqu'a Tripoli,mais vous avez raisons vu
les zonzons qui ont pris possession des quadritubes 3a de chaque coté,meme les oies sauvages qui reviennent du Kenya changent de cap,il est certain que la remise en conditions de vol
des sukk et mi est faite par des étrangers grassement payés,certainement pakistanais et bielorusses.


 



iceman 07/03/2011 19:45



erratum


le pari est risqué,mais une intervention de  rafales sans casse serait une valeur ajoutée immense pour son exportation



Richard FEESER 08/03/2011 09:30



Certes, ce serait une bonne façon de montrer notre bel avion mais nous n'en sommes pas encore là, ne serait-ce qu'au niveau des Nations unies puisqu'une partie des membres permanents n'est
toujours pas d'accord...



iceman 07/03/2011 19:31



Je connais bien ce pays,les risque de combat aérien sont nuls ,par contre la défense antiaerienne est conséquente,les sites de sam fleurissent comme les jonquilles,meme si les opérateurs sont
moins doués que les yougoslaves ou les nord vietnamiens,sans la présence d'avions de guerre électronique de l'air force ou de la navy l'affaire est risquée



Richard FEESER 08/03/2011 09:35



oui les risques sont grands et peut-être démesurés par rapport aux effets obtenus, d'autant que les tontons flingueurs installés derrière les bitubes tireront sur tout ce qui bouge ennemis ou
amis, et la GE des américains et des autres n'y fera rien...