Suite à la plainte de certains parents des 10 soldats tués à Uzbeen, en Afghanistan, en août 2008, la cour d'appel de Paris vient d'autoriser le juge Digne à mener l'enquête pour tenter de déterminer s’il y a eu des manquements de la part du commandement lors de  cette embuscade meurtrière des Talibans.

De deux choses l'une:
Soit les militaires n'ont rien à se reprocher et l'enquête saluera l'abnégation, le courage et le professionnalisme des soldats et de leurs chefs.
Soit il y a faute, et dans ce cas autant que des yeux neutres et extérieurs à l'armée pèsent et jugent l'importance des responsabilités et condamnent si besoin est, en toute transparence.

Dans tous les cas l’institution militaire, qui ne peut pas échapper à notre monde de lawers en se réfugiant dans un silence abyssal, et qui est peut-être injustement mise en cause dans cette douloureuse affaire, en sortira grandie.

Retour à l'accueil