rafale 006"Entre les deux mon cœur balance" semble dire le ministre Indien, en charge du dossier concernant l’achat de 126 avions de combat supplémentaires pour l’armée de l’air indienne. Six à huit semaines de plus seront nécessaires à ce décideur pour affiner un choix désormais limité à deux appareils, le Rafale et l’Eurofighter Typhoon. La décision sera prise avant la fin de l’année, c’est certain, mais ce nouveau délai éclaire sur les suites malheureuses que pourrait avoir cet épineux dossier.

Sans être un expert dans le marché des armements, et compte tenu des dispositions actuelles qui interdisent les commissions aux éventuels « faciliteurs » ou intermédiaires, il semble bien que les carottes soient cuites pour notre vaillant Rafale, qui une fois de plus devra aller se rhabiller.

Les EAU à leur tour tergiversent sur le prix de l'appareil, alors que le Salon de Dubai ouvre ses portes. L'Eurofghiter serait désormais invité à la table des négociations, jusque là un tête à tête franco-émirati. Plus question donc d'annoncer une commande de 60 Rafale à l'occasion de ce salon dans un dossier qui se complexifie et se durcit. Véritable intérêt pour l'Eurofhigter ou coup de bluff? Réponse en principe début décembre au plus tôt... les impatients peuvent enrager.

Consolons-nous en sachant que l’Eurofighter est un produit européen (300 livrés et 700 commandés par 4 pays), plutôt anglo-italien,  deux pays qui savent habilement négocier…

Enfin, rien n’est encore tout à fait jouer : wait and see !

Retour à l'accueil