rafale MarineLes ingénieurs de Dassault Aviation l’affirment après études : le Rafale Marine, tel qu’il est, peut décoller d’un porte-avions sans catapultes mais à partir d'un tremplin, l'avion appontant toujours sur une piste oblique dotée de brins d’arrêt. Plusieurs porte-avions sont ainsi équipés de tremplins et de brins d’arrêt, en Chine, en Russie, en Inde, et pourraient être intéressés par le Rafale Marine qui s’ouvre ainsi de nouvelles perspectives d’exportation. Les anglais n’envisageant pas de doter leur futur PA de brins d’arrêt ne sont donc pas concernés, pas plus que les Italiens.

Reste à procéder à des essais de décollage par saut de ski et à ouvrir les domaines d’emport d’armement pour valider complètement cette nouvelle technique au plan opérationnel… une autre affaire !

S’il est peu vraisemblable que Chinois et Russes s’intéressent à notre chasseur, l’Inde, qui va se doter prochainement d’une flotte de Rafale Air, pourrait le faire, sinon trouver grâce à cette possibilité un moyen de mieux négocier l’achat des Mig 29K russes qui devraient équiper ses PA, Vikramaditya et Vikrant.

Retour à l'accueil