le-radar-a-antenne-active.jpgLe Rafale  de standard F3, qui vient d’être réceptionné par la DGA, est le premier avion de combat européen à bénéficier d’un radar à antenne active AESA (Active Electronically Scanned Array). Cet avion destiné à l’armée de l’air, rejoindra dans les prochains jours la base aérienne de Mont-de-Marsan. Son nouveau radar extrêmement fiable présente de nombreux avantages tout en nécessitant une maintenance allégée (pas de mécanique). Les modules le composant peuvent ainsi être divisés en "sous-radars" ayant chacun une tache différente (air-air, air-sol, brouillage ...). Il offre en outre une portée accrue par rapport aux radars de technologie plus ancienne et une grande discrétion le rendant plus résistant au brouillage. Ce type de radar équipe déjà certains appareils américains (F18, F22…) et place le Rafale au top de la technologie actuelle, bien au-dessus de ses concurrents directs à l’export (Typhoon, Gripen..) puisqu’ils n’en sont pas équipés. Une soixantaine d’appareils, sur les 180 commandés par nos armées, devraient être dotés de ce nouveau radar.

Retour à l'accueil