neuron.JPGLe drone démonstrateur Neuron vient de faire son premier vol à Istres.

De nouvelles lignes (plutôt belles pour ce qui concerne l'engin reprenant le principe des ailes volantes) de notre histoire aéronautique s'écrivent avec l'ambition d'élargir le nouveau domaine des aéronefs sans pilotes, au même titre que le X 47 américain développé par la Navy. 

Bravo pour ce programme européen en coopération et où Dassault est maître d’œuvre. Ce n’est que le début d’une nouvelle aventure risquée sur le chemin de l’autonomie, par rapport aux ambitions hégémoniques américaines plus que marquées dans ce secteur essentiel des drones.

Les Anglais nous trahiront-ils une fois de plus, et les autres après?

Il y a hélas loin entre un premier démonstrateur et une production aboutie. Espérons que cette nouvelle histoire ne sera pas qu’un simple sursaut d’orgueil européen avant de se jeter dans les bras de l’oncle SAM. Il en serait alors fini de notre production aéronautique militaire européenne.

Retour à l'accueil