L’ European Air transport Command (EATC) vient d’être créé sur la base aérienne d’Eidhoven (Pays-Bas). Associant l’armée de l’air allemande, belge, française, hollandaise, cet état-major  va permettre la mise en commun d’une partie du potentiel aérien de transport de ces quatre pays pour satisfaire la demande en évitant, en particulier, le retour des appareils à vide. Ce centre opérationnel de commandement, qui comptera à terme plus de 200 personnes, permettra d’optimiser l’emploi d’une centaine d’appareils, Transall, Hercules, DC10, A310, ou A340 et bientôt Airbus A400M, qui a d’ailleurs participé à la cérémonie d’ouverture. L’arrivée prochaine de ce nouvel avion permettra sans doute d’accroitre cette coopération en mutualisant la flotte elle-même, mais aussi les équipages et l’entretien, la formation, vers ce qui pourrait préfigurer une armée de l’air européenne.

La multiplicité de la flotte de chasse des pays européens, et surtout la difficulté d’en déléguer le contrôle opérationnel à un autre pays, ne permettrait pas, à court terme, de gérer de la même façon nos appareils de combat, encore que…  on peut toujours y penser pour la prochaine génération d’appareils, comme ce qui se fait déjà et de plus en plus entre Aviateurs et Marins avec le Rafale, certes dans un cadre purement national.

Remarquons au passage que "L'union fait la force " est la belle devise de la Belgique, notre voisine, qui vacille en ce moment sur son socle. Juste pour rappeler que toute liaison n'est pas forcément facile à vivre et qu'une entité, pour l'heure commandée par un général allemand ayant un adjoint français, hébergée sur une terre hollandaise, devra trouver un mode de fonctionnement où personne ne se sentira lésé...

Retour à l'accueil