Alenia-AERMacchi.jpgA l’horizon 2020, les pilotes de chasse français seront formés dans une structure internationale AEJPT (Advanced European Jet pilot Training) associant 9 nations (Autriche, Belgique, Espagne, Finlande, France, Grèce, Italie, Portugal, Suède), Suisses, Allemands et  Hollandais, un moment intéressés, ayant renoncé pour l’instant. Le vénérable et très âgé Alphajet, rénové par les Belges puis les Français, devra alors laisser sa place à une autre machine plus moderne que 32 industriels s’efforcent d’étudier si ce n’est de promouvoir, et qui pourrait bien ressembler à un Macchi 346 ou à un Hawk 128 ou à un appareil turbocompressé comme Pilatus PC21 ou le Beechcraft T6

Nous y verrons beaucoup plus clair en 2014 ou 2015, lorsque les études sur ce dossier d’avenir seront plus abouties.   L’objectif est de former environ 170 pilotes par an, prêts à rejoindre les unités de transformation des appareils en première ligne,  le Rafale et autres… un peu moins de 230 appareils, Marine comprise. Normalement l'armée de l'air envisage l'arrivée de ce nouvel appareil à Cognac fin 2016 début 2017...

Pour mémoire le troisième escadron Rafale, « Normandie-Niemen », sera créé à Mont-de-Marsan en 2012, le quatrième « Alsace » en 2015, les autres « La Fayette », « Cigogne », « Ile de France », le seront plus tard… A 11 avions produits par an, il faut savoir attendre, surtout si le marché export s'ouvre enfin, ce qui serait une bonne nouvelle.

Certains de ces nouveaux pilotes voleront aussi sur Mirage 2000D rénové vers 2018…encore faut-il que cette réno trouve ses crédits, 10M par avion... sinon ça serait la cata... mieux vaut ne pas y penser !

Dans la Chasse on voit loin et on est de moins en moins nombreux !

(photo Alenia aermacchi)

Retour à l'accueil