Airbus-A400M-roll-out.jpgAvec un an et demi de retard sur son calendrier initial, l’Airbus militaire A 400M a effectué son premier vol d’essai ce matin, 11 décembre 2009. L’appareil a décollé à 10H16 de Séville, en Espagne, où l’avionneur assemble ce turbopropulseur révolutionnaire (quatre fois 11000 Chevaux). Ce vol inaugural de 3 heures 45 a été mené par une équipe de six personnes : deux pilotes, un britannique et un espagnol ainsi que quatre ingénieurs navigants français. Son commandant de bord était Edward Strongman, ancien de la Royale Air Force.

 
Ce premier vol crucial marque le coup d’envoi de la campagne de certification, et prouve à tous ses détracteurs que l'appareil est bien là. Désormais, ayant dominé tous les obstacles techniques et bientôt les réticenses des clients dénonçant le non respect des coûts et des délais (environ 25 milliards d'euros le programme pour 20 annoncés), il devrait s'imposer comme le meilleur appareil de transport du monde, offrant des capacités d'aérotransport et d'aérolargage remarquables ansi que de ravitaillement en vol.

PLus gros et deux fois plus performant qu'un Hercules C-130J, l’A 400M concrétise l’ambition de l’Europe de se doter d’une force de projection en troupes et matériels lourds indépendante. Il doit permettre à Airbus d’entrer par la grande porte sur le marché des avions militaires avec un appareil puissant et sophistiqué, sans concurrent dans le monde, qui devrait avoir une belle carrière à l’exportation (de nouvelles pistes s'ouvrent en Asie: Vietnam, Malaisie, Philippines...).

Les premières livraisons sont attendues dans l'armée de l'air fin 2013: nos vieux Transall pourront alors prendre une retraite bien méritée. 

 


 




 

A400-M.jpg

Retour à l'accueil