Air France, Airbus, les pilotes du vol AF 447, sont tous impliqués dans la tragédie aérienne du vol Rio Paris, avec chacun sa part de responsabilité, selon le Bureau Enquêtes et Accidents qui vient de publier son rapport final.

Comme déjà dit et longuement expliqué sur ce blog, un accident aérien est toujours la cause d’un faisceau de raisons qui n’auraient pas provoqué l’accident à elles seules ; c’est encore le cas. Les sondes anémométriques de l’appareil gelées ont donné de mauvaises indications aux pilotes qui ont mal réagi par manque de formation. Les mauvaises conditions MTO en vol de nuit, ajoutant un dernier handicap, ont fait qu’un Airbus 330 s’est perdu en plein Atlantique après une chute irrémédiable de près de 35000 pieds.

La guerre judiciaire que vont maintenant se livrer les parties prenantes pour définir les parts de responsabilités, et déterminer les indemnités à verser aux familles des victimes, ne fait que commencer. Au plan enseignements tirés et mesures prises, il faut souligner la grande réactivité du constructeur de l’appareil et de la compagnie aérienne qui ont pris toutes dispositions pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus.

Ils ne sont pas morts pour rien…

Retour à l'accueil