... concernant les implantations des bases aériennes et des unités de chasse.

 Nouvelle immatriculation des aéronefs

    Le Décret n°2006-1551, du 07.12.2006, portant réglementation sur l’utilisation, la navigabilité et l’immatriculation des aéronefs militaires et d’Etat (Douanes, Service Public et Sécurité Civile) détermine deux changements dans l’immatriculation des aéronefs :

-          Désormais, les aéronefs porteront le numéro de la Base Aérienne de rattachement, suivi des deux dernières lettres du numéro OACI. Exemple 103-ZC.  Pour BA 103 et ZC car escadron CORNOUAILLE.

-          L’avion gardera toute sa vie, les deux dernières lettres OACI. Exemple : l’escadron CORNOUAILLE étant dissout, l’avion est affecté à l’escadron CAMBRESIS et garde entièrement son immatriculation. Il sera, prochainement, affecté à Reims et deviendra 112-ZC.

Cette nouvelle pratique simplificatrice ressemble à ce que font depuis longtemps d'autres grandes nations...

 
Mise sur pied des Escadrons de Soutien Technique Aéronautique (ESTA)

L'ancienne organisation des escadrons de chasse et de transport, avec leurs pistards et leurs dépanneurs affectés, et le GERMAS (unité technique chargée du deuxième échelon de réparation et d'entretien) pour les plus grandes visites, est réformée.
Avec le RAFALE, on change tout ! Les ESTA absorbent le GERMAS et les mécaniciens des escadrons. Ces ESTA ont pour rôle la mise en œuvre des aéronefs et leur maintenance. Les avions sont mutualisés sous la responsabilité des ESTA qui les mettent à dispositions des escadrons chaque matin.

Dans les escadrons ne reste que le personnel navigant, et quelques personnels logistiques. Autant dire que l'âme des unités va en prendre un sacré coup, même si une certaine rationnalisation du pole technique peut s'expliquer.

Cette évolution nouvelle après la disparition du niveau Escadre, où étaient regroupés Escadrons et Germas (groupement d'entretien et de réparation des matériels aériens spécialisés...), affiche une certaine volonté de banaliser la fonction technique ( manager en temps de paix...) tout en la séparant directement de l'unité qui justifie son existence. Heureusement les nombreux détachements opérationnels de nos forces aériennes, où le couple pilote mécano retrouve toute sa vigueur, dans un fonctionnement à l'ancienne, permettra de se souvenir que dans tous les cas où prévaut la logique d'action, le soutien doit être clairement et directement subordonné à l'opérationnel (c'est un des enseignements principaux de la défaite de 1870... l'histoire éclaire toujours le présent).

Pour l’instant, seule la BA 113 de Saint-Dizer-Robinson « Commandant SAINT-EXUPERY », qui détient les deux escadrons de RAFALE (EC 1/91 GASCOGNE et 1/7 PROVENCE), est dotée de l’ESTA 2E007. Cette unité est forte de quatre cents personnes. La prochaine BA, nouvelle formule, sera la BA 118 Mont-de-Marsan « Lieutenant-colonel ROZANOFF » avec la réactivation du NORMANDIE-NIEMEN.

 
Fermeture des Bases Aériennes

     BA 101 TOULOUSE-FRANCAZAL « Général Lionel DE MARMIER » : Le CIET ayant quitté la BA 101, pour la BA 123 d’Orléans-Bricy, la BA 101 a cessé toute activité aérienne, en 2009. Elle sera définitivement close au cours de l’été 2010.

     BA 132 COLMAR-MEYENHEIM « Commandant René PAPIN » : La fermeture est liée à la fin du MIRAGE F1CT. L’EC 1/30 NORMANDIE-NIEMEN, dernier sur ce type d’avion, a été mis en sommeil, le 03.07.2009. Une partie de ses avions a renforcé les ER 1/33 et 2/33, à Reims. Colmar fermera ses portes en 2010. Il ne reste, actuellement, que cinq cents personnes. Il est prévu que le Régiment de Marche du Tchad occupe les lieux, d’ici un an.

     BA 112 REIMS-SYMPHORIEN « Commandant MARIN LA MESLEE » : La fermeture est suspendue au retrait des MIRAGE F1CR. Il est prévu de dissoudre l’ER 1/33, au début de l’été 2010 et de regrouper les F1CR, F1B et F1CT au 2/33. La fermeture dépend de la réactivation du NORMANDIE-NIEMEN, sur RAFALE, à la BA 118 de Mont-de-Marsan. Le NORMANDIE-NIEMEN sera le troisième escadron RAFALE et deviendra un Escadron de Reconnaissance. La BA 112 fermera, normalement, en 2011. L’ER 2/33 SAVOIE ira sur la BA 118 et servira de transition, avec ses derniers F1, jusqu’à ce que le NORMANDIE-NIEMEN devienne opérationnel. Sa nouvelle dénomination devrait être RAF3.

     BA103 CAMBRAI-EPINOY « Commandant René MOUCHOTTE » : L’EC 2/12 PICARDIE a été dissout le 07.07.2009. l’EC 1/12 CAMBRAISIS le sera en 2011. Les avions partiront à l’EC 2/ 5 d’Orange qui regroupera tous les MIRAGE 2000B et C RDI. La SPA 162 TIGRE qui participe, chaque année, au TIGER MEET, sera transférée à l’EC 5/330 de Mont-de-Marsan. La fermeture se fera dans la foulée.

     BA 921 TAVERNY-BESSANCOURT : La Base Aérienne fermera en 2011.

    BA 128 METZ-FRESCATY « Lieutenant-colonel DAGNAUX » : La Base Aérienne fermera en 2012.

    BA 217 BRETIGNY-SUR-ORGE « Colonel Félix BRUNET » : La Base Aérienne fermera en 2012.

    BA 943 NICE ROQUEBRUNE MONT-AGEL CAP-SAINT-MARTIN: La Base Aérienne fermera en 2012.

    BA 365 LAMENTIN « Lieutenant Jean-Marie GUIBERT » : Fermeture, à partir de 2011, pour devenir Détachement Aérien.

    BA 190 TAHITI-FAAA « Sergent ALLAIN » : Fermeture, à partir de 2011, pour devenir Détachement Aérien.

    BA 181 SAINT-DENIS GILLOT « Lieutenant Roland GARROS » : Fermeture, à partir de 2011, pour devenir Détachement Aérien.

 
Dissolution d’escadrons

    Outre les dissolutions précédentes, les escadrons suivants, seront dissous :

-          EC 1/4 Dauphiné, en 2010 ; Luxeuil

-          EC 3/4 LIMOUSIN, en 2011 ; Istres

-          EC 3/3 ARDENNES, en 2011 ou 2012. Nancy Ochey

 
Mouvements d’escadrons

-          L’EC 1/2 CIGOGNES, actuellement sur la BA 102 Dijon-Longvic « Capitaine GUYNEMER » sera positionné sur la BA 116 Luxeuil Saint-Sauveur « Lieutenant-colonel Tony PAPIN », en 2011.

-          L’EC 2/4 LAFAYETTE sera positionné sur la BA 125 Istres « Charles MONIER », en 2010.

 
Programme RAFALE

 Après l’EC 1/91 GASCOGNE et l’EC 1/7 PROVENCE, les escadrons suivants (dans cet ordre) seront dotés de RAFALE : NORMANDIE-NIEMEN, ALSACE, LORRAINE, LAFAYETTE, CIGOGNES et ILE DE FRANCE... et c'est tout !

Remarquons que pour l'instant 180 appareils incluant la version Marine (60 avions dans trois flotilles...)  ont été commandés. Pour l'instant toutes ces fières unités sont loin d'être équipées...il faudra au moins 40 Rafale de plus !

 
DIVERS

-          L’EC 4/33 VEXIN (Djibouti) est devenu l’EC CORSE (SPA 88 et SPA 69), le 03.11.2009.

-          L’EC 2/5 ILE DE France, de la BA 115 Orange-Caritat « Capitaine DE SEYNES » perd l’escadrille VINCENNES et gagne l’escadrille SPA 124 JEANNE D’ARC, suite à la mise en sommeil de l’EC VENDEE, en 2007.

-          L’EC 1/2 CIGOGNES a perdu la SPA 12 pour gagner l’escadrille SPA 26 CIGOGNE DE SAINT-GALMIER, le 01.09.2009.

 

Autant dire que toutes ces fermetures, qui conduiront à une Armée de l'air à moins de 50000 hommes, ne font pas le bonheur des principaux intéressés qui, tous les matins, découvrent moins de moyens sans que pour autant les charges diminuent. Faire autant, sinon plus, avec moins a toujours été une directive occulte et permanente de nos forces armées...

"Faire Face" n'était-ce pas la belle devise de Georges Guynemer , et dorénavant de tous ses enfants..?

 

 

Retour à l'accueil