Dire que les choses se passent bien dans le haut commandement alors qu'aucun poste ne revient aux aviateurs suite aux récentes nominations à l'EMA et à l'Elysée serait se mentir et surtout ne pas se rendre compte du peu de crédit qu'on porte à nos ailes en hauts lieux...
Sans doute faut-il porter ce flop au manque flagrant de lobbysme dont nous faisons preuve dans notre superbe isolement atmosphérique et nos réticences à nous montrer simplement comme nous sommes, à savoir des êtres normaux qui n'aspirent qu'à être reconnus comme tous ceux qui tiennent désormais la barre plus que fermement... Une petite place pour un aviateur SVP Monsieur le Président ! Ce sont des mecs bien !
Retour à l'accueil