Le 22 décembre 2008, un Rafale de la base aérienne 113 «Commandant de Saint-Exupéry» de Saint-Dizier porte assistance en vol à un avion de ligne en difficulté.

Le commandant de bord d'un Airbus A320 en provenance de Roissy et à destination de Tunis, affiche le transpondeur sur emergency afin de signaler un doute sur la fermeture d'une trappe de train après décollage. Il contacte alors le centre de détection et de contrôle (CDC) de Cinq-Mars-la-Pile qui relaie l'information au centre national des opérations aériennes (CNOA).

Un Rafale à proximité est alors dérouté de sa mission par le CNOA pour assurer l’assistance en vol. La reconnaissance visuelle confirmant qu'aucune anomalie n'est visible de l'extérieur, le pilote poursuit son vol en retour vers le terminal de Roissy escorté du Rafale jusqu'à l'atterrissage qui se déroule dans de bonnes conditions.


Ceci montre bien à quel point nos chers (trop coûteux diraient certains) Rafale peuvent se rendre utiles... et combien le capitaine Romain, auteur à succès de "Rafale en Afghanistan" a su jouer le Saint Bernard à cette occasion...


Tous les passagers de cet Airbus auront sans doute apprécié la rapidité de l'intervention de notre vaillant chasseur et à coup sûr la beauté de ses lignes en le contemplant au travers du hublot.


Retour à l'accueil