La promotion 2007 de l’École de l’air portera le nom du Général Antonin Brocard ; la mienne (1968), longtemps avant, avait reçu celui de René Bigand.

Antonin Brocard (1885-1950), ancien Saint Cyrien, avait déjà donné son nom au bâtiment des premières années de l’École de l’air où sont passés tant d’aviateurs, pétris des qualités de ce « chef imperturbable et intrépide au regard clair et prompt »

 

Illustre pilote de chasse lors du premier conflit mondial et ancien chef des « Cigognes » Antonin Brocard eut l’honneur de mener au combat des hommes comme GUYNEMER, FONCK, HEURTAUX, DORME, GARROS, VEDRINES, DEULLIN, DE LA TOUR, et bien d’autres, tous devenus des As de la chasse.

 

René Bigand (1923-1967) est de la promotion 44 (France) de l’École de l’Air. Après un court séjour dans la chasse, il opte pour le bombardement et s’illustre en Extrême Orient, lors de 231 missions de guerre sur B-26 Invader au Tonkin, en Annam et Cochinchine.

Breveté pilote d’essai en 1954, il fait les essais de l'Étendard IV, participe à ceux du Vautour, est officier de marque du Mirage IV. Il développe différentes versions du Mirage III, le Mirage IIIB, dont il fait le premier vol, le Mirage III R et le Mirage III E. Le 22 septembre 1960, il bat le record mondial de vitesse sur 1000 km en circuit fermé avec le Mirage IV 01. Le 12 octobre 1962, il décolle le Balzac V à décollage vertical. Le 4 mai 1963, il effectue le premier vol du Mystère 20 01.

Il trouve la mort le 18 mai 1967, lors d’un vol de contrôle du Mirage F-1 01 avant le salon du Bourget.

Deux beaux parrains de promotion !

Retour à l'accueil