Depuis 1979, le vaillant  Alphajet fait vibrer nos tripes de chasseur de la puissance rassurante de ses deux réacteurs, totalisant à ce jour plus d'un million d'heures de vol.

 

Nombreux sont ceux qui ont suivi leur formation de pilote de chasse sur cet appareil, à l'école Christian Martell de Tours, avant d'apprendre le tir aérien à Cazaux, toujours sur Alphajet, à la huitième escadre de chasse. 












Et nombreux sont ceux qui, comme moi, ont fait leur dernier vol dans l'Armée de l'air grâce à lui  (6 juin 2000 en compagnie d'un jeune mécanicien).



Saluons la belle carrière de cet aéronef, si bien réussi, et que la Patrouille de France présente sous tous les cieux du monde de façon éclatante. 

Retour à l'accueil