Ils étaient fous du métier de Pilote de Chasse mais manifestaient aussi l’envie d’aller plus haut, vers cette apesanteur à se détacher de la Terre, à se fondre dans l’espace. Juste le temps d’en partager l’immensité comme un tout petit peu de beaucoup, c'est-à-dire trois fois rien... !

Six d’entre nous, déjà, ont mis toute leur énergie à se lancer dans la dangereuse et difficile aventure spatiale, celle de spationaute, exigeant tant de qualités et de sacrifices. Ils ont volés sur les vaisseaux Sayouz russes et/ou sur la Shuttle américaine, ont habités la station Mir ou la Station spatiale internationale, de 1982 à 2008…

Le premier fut Jean Loup Chrétien (ancien élève de l’École de l’air) qui vola côté russe, puis américain, en 1982, 1988 et 1997.

 

Patrick Baudry (École de l’air) vola en 1985.

 

 

Michel Tognini (École de l’air) vola deux fois en 1992 et 1999.

 

 

 

Jean-Pierre Haigneré (École de l’air) vola en 1993 et resta plusieurs mois dans l’espace en 1999 (186 jours).

 

 

 

 

Léopold Eyharts (École de l’air) vola en 1998 puis très récemment en février 2008.

 

 

Philippe Perrin (École polytechnique) vola en 2002.

 

Leurs rêves de voyages spatiaux se sont concrétisés par de nombreuses heures passées en orbite, parfois même à l’extérieur des vaisseaux (presque tous), lors de sorties extravéhiculaires en scaphandre.

En plus de participer à une grande aventure humaine moderne, n’ont-ils pas tenté aussi de répondre à l’éternelle question sur notre véritable nature, le « qui suis-je ? » qui nous hante parfois, et dont ils seraient allés chercher une réponse là-haut ?

En lisant leurs nombreux témoignages, on ressent le véritable éblouissement qu’ils ont dû ressentir là-haut et une certaine fierté d’avoir été un peu des leurs.

J’en connais plusieurs dont le reflet de la terre mariée aux étoiles éclaire encore leurs yeux, longtemps après leur retour.

Cette beauté est faite de nuances subtiles, d’un équilibre miraculeux de teintes resplendissantes et douces. Seul un enfant dans son innocence pourrait appréhender la pureté et la splendeur de cette vision. (Patrick Baudry)


Cette petite rétrospective pour saluer un autre pilote de chasse, russe cette fois, tragiquement disparu aux commandes de son Mig-15 il y a 40 ans (27 mars 1968), et qui leur avait ouvert la voie le 12 avril 1961... Youri Gagarine



 L'agence Spatiale Européenne recrute à partir du 18 avril 2008...

http://www.esa.int/esaCP/SEM38O3XQEF_France_0.html





 

Retour à l'accueil