La "mère des bases" va perdre ses derniers enfants

La mère des bases va perdre ses derniers enfants...

Fin juin, l’escadron d’Alphajet "Côte d’or" quittera définitivement la base aérienne 102 de Dijon désormais privée de ses derniers avions. Le départ de ces avions vers Cazaux met un point final à cent ans d’aviation de chasse sur ce site. Rappelons que c’est à Dijon que furent crées les premières unités de chasseurs en 1914 dont la célébrissime escadrille des cigognes dont tout le monde connait le nom des pilotes, à commencer par notre héros national George Guynemer. Comme tous les anciens pilotes de « pointu » à savoir de Mirage qui furent longtemps « propriétaires » de ces lieux, cette fin d’activité sans tambour ni trompette, car annoncée par une simple note de l’aviation civile, montre à quel point ceux qui nous gouvernent veulent en faire un non évènement. Les élus locaux seront enfin débarrassés de cette source bruyante avec laquelle ils n’ont jamais fait bon ménage mais aussi des retombées économiques non négligeables que génère toujours une implantation militaire désormais (et pour combien de temps ?) limitée à un peu moins de mille "rampants". À qui le tour ? Pourrait-on se dire en assistant la gorge serrée à cette enième fermeture subie par l’armée de l’air, cette fois sans aucun ménagement pour ses jeunes traditions.

Retour à l'accueil