Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 21:09
quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...

quelques vues d'un parking avions où peu de nouveautés furent à voir. Les spécialistes les reconnaitront facilement...

Partager cet article

Published by Richard FEESER - dans histoire
commenter cet article
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 21:11
La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !La Ferté 2015 c'est fou !

Partager cet article

Published by Richard FEESER - dans aviation civile
commenter cet article
8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 19:09

Partager cet article

Published by Richard FEESER - dans armée de l'air
commenter cet article
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 15:53
24 et 12... et de trois !

Après l’Égypte et l'inde voici le Qatar, tous trois utilisateurs satisfaits du Mirage 2000 et qui ont décidé de continuer à faire confiance à notre industrie aéronautique. La commande qatarie porte sur 24 Rafale (18 mono et 6 biplaces) et 12 supplémentaires en option qui seront fabriqués en France dans une ligne de production prête à montée en puissance. Dans un premier temps les appareils promis à notre armée de l'air seront livrés à ces nouveaux acheteurs qui n'attendront pas longtemps pour faire voler leur tout nouvel appareil. Ce nouveau contrat s'accompagne de la formation des pilotes et des mécaniciens nécessaires à la mise en œuvre, et je sens que Saint-Dizier va bientôt avoir de nombreux stagiaires étrangers, comme ce fut le cas à Dijon, autrefois pour le Mirage.

Outre les qualités guerrières et la polyvalence de notre appareil, le taux de change plus équilibré entre l'euro et le dollar, avec un euro plus faible, et le prix du baril de pétrole assez bas, ont incontestablement favorisé la signature de ce contrat qui sera certainement suivi de plusieurs autres.

Partager cet article

Published by Richard FEESER - dans Rafale
commenter cet article
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 20:54
Rafale en Inde... le compteur export est débloqué !

36 appareils Rafale viennent d'être commandés par l'Inde pour une armée de l'air indienne qui a bien vieilli et dont le fer de lance repose désormais sur le SU30 fabriqué localement, et qui connait de sérieux problèmes moteur, côtoyant quelques Mirage 2000H en cours de rénovation (radar, optronique, missile, com...les 2 premiers viennent d'être livrés) sur un parc total de plus de 600 chasseurs qui compte encore de belles antiquités comme le Mig 21 et le toujours respectable Jaguar promis à une modernisation moteur et avionique (en 2017 peut-être...). Les projets ne manquent pas localement comme le T50 en coopération avec la Russie (programme délicat) et d'autres réalisations purement nationales plus légères, mais la situation exigeait un achat sur étagère pour mettre rapidement la première ligne à un excellent niveau.

En principe cette commande ne remettrait pas en cause l'autre négociation en cours permettant de fabriquer localement plusieurs dizaines de Rafale supplémentaires (126 dont les premiers fabriqués en France) afin de favoriser l'industrie aéronautique indienne avec laquelle 95% des ajustements auraient été réglés concernant en particulier le transfert de technologie. A ce sujet on se souvient du casse-tête qu'avait été la négociation concernant le Mirage 2000H, même si le temps désormais comptera moins pour aboutir à un total accord sur le Rafale indien.

Après la récente commande égyptienne voici une bonne nouvelle pour notre industrie de défense et peut-être la promesse d'autres commandes dans le monde (Émirats, Belgique, Canada, Suisse...) obligeant le constructeur Dassault et ses partenaires à monter la cadence de fabrication du Rafale (actuellement 11 avions par an) qui pourrait être plus que doublée sous deux ans.

Partager cet article

Published by Richard FEESER - dans Rafale
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 16:54
Crash dans la montagne

Beaucoup de victimes et l’Europe est marquée au fer rouge, et les pays se serrent les coudes dans la compassion et la douleur partagée. Allemands, Espagnols et d’autres sont dans les pleurs et la misère de ces 150 victimes malheureuses embarquées sur le vol GERMANWINGS 9525, une filiale « low-cost » de la compagnie aérienne LUFTHANSA. Maintenant, il faut comprendre et l’analyse des faits avec les boites noires, et tous les éléments techniques qui pourront être rassemblés, permettront sans doute d’expliquer comment un avion bien entretenu et correctement piloté a pu plonger en silence et en ligne droite vers un massif montagneux des Alpes de Haute Provence, jusqu’à sa fin, le 24 mars 2015, vers 10h54. L’Airbus A 320 est l’un des avions les plus fiables et les plus utilisés au monde puisqu’un avion de ce type décolle toutes les trois secondes, et pourtant… L’enquête en cours ne négligera aucune hypothèse en excluant l’explosion en vol, puisque les témoins ont vu l’avion entier quelques secondes avant le crash. Nos équipes de sauveteurs sont sur place depuis les premières heures de la tragédie hélas sans aucun rescapé. En pensant aux victimes et surtout à leurs familles nous saluons leur dévouement.

***************************

Aux dernières nouvelles, suite aux premières écoutes de l'une des deux boites noires, il semblerait que le commandant de bord avait quitté le poste de pilotage sans pouvoir y revenir malgré plusieurs tentatives de déverrouillage de la porte blindée y donnant accès. Le copilote aux commandes, ne répondant à aucune injonction de déverrouiller la porte d'accès à la cabine de pilotage, mettait délibérément l'avion en descente jusqu'au crash final. Ceci est confirmé par l'exploitation de la seconde boite noire qui démontre que le copilote avait sa pleine conscience lors du piqué de l'aéronef jusqu'au crash.

************************************************

Ce qui peut conduire un être humain à pareil comportement relève d'une enquête criminelle et psychiatrique permettant de trouver les raisons multiples que chacun imaginera. L'homme responsable de cette tragédie avait 28 ans, 600 heures de vol et vivait toujours chez ses parents.Dépressif de longue date il avait caché un arrêt maladie à sa compagnie aérienne pour le jour même du crash. Il avait aussi des problèmes de vue qui allaient l'écarter définitivement des cabines... trop tard !

Mais que faisait ce garçon aux commandes d'un avion? Il faudra trouver des réponses à une foultitudes de questions qui désormais se posent.

~La question du doute sur ses réelles aptitudes à piloter et sur ses troubles psychiques qui a dû prendre forme dans les esprits des personnes de son voisinage familial, amical, et aussi professionnel, se pose plus que jamais. Que pensaient les parents de ce garçon et que savaient-ils? seule l'une de ses petites amies à révélé certains de ses traits de caractère inquiétants et parlé de sa dépression. La question des médicaments psychotropes ingurgités pour soigner sa déprime (dont certains sont responsables d'un grand nombre de suicides), conduisant normalement directement à une inaptitude au vol, se pose également. On dirait qu'un complot du silence pour protéger ce garçon, qui lui-même dissimulait le mieux possible ses problèmes, a largement contribué à cette tragédie.

**************************************************************************************

Les derniers accidents aériens marquants comme le crash de Yemenia à Moroni, le Rio-Paris d'Air France, les deux crashs d'ATR à Taïwan, le vol de la Malaisian perdu en mer, celui d'air Algérie au Mali, celui qui s'est produit en Indonésie, et plus récemment la collision mortelle de deux hélicoptères, montrent à quel point le point faible de la sécurité aérienne est majoritairement le pilote, qui se retrouve directement impliqué dans la boucle extrêmement complexe des responsabilités. Les machines modernes sont de plus en plus sûrs et il est parfaitement normal de faire ce constat, sans pour autant se contenter de l'existant tant au niveau du recrutement que de la formation et de l'entretien des personnels techniques qu'il faudra peut-être un jour remplacer par des systèmes droniques autonomes comme il l'est déjà envisagé ou fait pour certains véhicules terrestres ou aériens militaires.

L’atterrissage catégorie III en visibilité nulle, impossible à réaliser par le pilote, est déjà géré automatiquement par le PA; pourquoi ne pas le faire pour une plus grande partie du vol ?

Partager cet article

Published by Richard FEESER - dans aviation civile
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 15:12
Mirage III RD avec pod cyclope survolant Longemer dans les années 70 ( Pilote Augoyard CEAM)

Mirage III RD avec pod cyclope survolant Longemer dans les années 70 ( Pilote Augoyard CEAM)

... et le lac Blanc toujours dans les Vosges (3/33 Moselle)

... et le lac Blanc toujours dans les Vosges (3/33 Moselle)

Partager cet article

Published by Richard FEESER - dans Armée de l'air
commenter cet article
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 09:40
Rafale au Caire

Enfin un contrat pour notre cher Rafale qui défilera prochainement dans le ciel égyptien sous les yeux du Président Al-Sissi, premier à se lancer comme l’avaient fait ses prédécesseurs en 1981, en achetant le premier Mirage 2000 export. Il y a loin du 4 juillet 1986, lorsque Guy Mitaux-Maurouard, chef pilote des avions Dassault, faisait décoller le bel aéronef blanc, avion de combat futur, qu’on allait baptiser Rafale, et ce premier succès commercial. Négocié en trois mois, pour 24 chasseurs, ce contrat jettera Américains et Russes dans le camp des regrets pour ne pas avoir pu imposer comme trop souvent leur propre aéronef. Espérons que cette vente finira de décider les pays qui lorgnent depuis si longtemps vers le Rafale sans pour autant avoir passé commande.

Partager cet article

Published by Richard FEESER - dans Rafale
commenter cet article

Présentation

  • : Pilote de chasse: un métier, une passion
  •   Pilote de chasse: un métier, une passion
  • : Les présentes pages ont pour simple but de faire partager ma passion pour l'aviation et de présenter mes livres.
  • Contact

L'aventure de la chasse

 

 

Il avait ce défaut commun je crois à nombre d'aviateurs, et qui devient chez eux une déformation professionnelle:

"La vie ne prenait pour lui sa parfaite saveur que risquée"

André Gide à propos d'Antoine de Saint Exupéry

 

Cliquez sur les liens ci-dessous !

 

Officier pilote Officier pilote

 

Dernier vol1 Dernier vol1

 

 

Rechercher

Forum